Méningite à pneumocoques

Méningite à pneumocoques (Streptococcus pneumoniae)

Les bactéries du groupe des pneumocoques provoquent de nombreuses infections différentes, telles que pneumonie, bronchite, infection de l’oreille et infection des sinus, infection du sang, appelée bactériémie, ainsi que méningite. L’infection des méninges est rare : un ou deux cas pour 100 000 personnes chaque année au Canada. Il s’agit là d’une forme sévère de méningite. Deux cas sur 10 se terminent par le décès, même en cas de traitement. Des lésions cérébrales et/ou une surdité surviennent également dans deux cas sur 10.

Symptômes de la méningite à pneumocoques

  • Fièvre, habituellement élevée
  • Somnolence/trouble de la conscience
  • Irritabilité, susceptibilité, agitation
  • Maux de tête intenses
  • Vomissements
  • Raideur de la nuque
  • Douleurs déclenchées par les mouvements de la tête

Si vous soupçonnez une méningite, cliquez ici.

Le pneumocoque colonise l’arrière du nez et de la gorge, souvent sans causer la moindre maladie. Jusqu’à 40  % des individus en sont porteurs, dès la première année de leur vie.

Le pneumocoque se transmet par contact direct avec les sécrétions du nez ou de la gorge d’un porteur. Les bactéries se répandent par contact physique étroit et direct : baiser, toux ou éternuements. Elles se transmettent aussi par la salive. Toute utilisation en commun d'un objet entrant en contact avec la bouche peut faire passer les bactéries d'une personne à l'autre (p. ex., embouchures d’instruments musicaux, verres à boire, rouge à lèvres, couverts, jouets). La méningite à pneumocoques n’est pas considérée comme une maladie contagieuse. Le sujet l’ayant contractée ne peut pas la transmettre à un autre.

La plupart des cas de Méningite à pneumocoques se déclarent chez les enfants de moins de deux ans, les personnes âgées et les sujets présentant les facteurs de risque suivants :

  • Absence de rate (suite à une ablation motivée par un accident ou une anémie à cellules falciformes)
  • Immunodépression causée par une chimiothérapie, une transplantation d’organe, le SIDA, un traitement par fortes doses de corticostéroïdes
  • Maladie chronique du cœur, des poumons ou des reins Diabète
  • Diabète
  • Alcoolisme ou maladie du foie
  • Tabagisme et exposition à la fumée secondaire
  • Fractures du crâne, intervention chirurgicale à la tête, malformation du crâne

La méningite à pneumocoques se traite par l’administration de fortes doses d’antibiotiques par voie intraveineuse. Une prévention vaccinale est disponible.

 

Nº de téléphone ou de télécopieur : (519) 746-8306
Ligne sans frais : 1 800-643-1303
Courriel : fund@meningitis.ca
Déni de responsabilité
Prendre connaissance du déni de responsabilité
Boîte postale 8015 R. - P.O. Parkdale
Waterloo (Ontario) N2L 6J8
Nº d’organisme de bienfaisance : 89751 8429 RR0001
Suivez-nous Suivez-nous