Vaccin antiméningoccique

Les méningocoques peuvent être répartis en groupes par des tests de laboratoire particuliers. La plupart des infections sont dues aux groupes A, B, C, Y et W-135. Au Canada, entre 1995 et 2003, les souches du groupe B ont provoqué 42 % des cas, soit une moyenne de 81 cas par an. La fréquence des cas liés au groupe B ne varie pas beaucoup d'une année à l'autre. En revanche, le nombre de cas provoqués par les groupes C, Y et W-135 varie chaque année. Alors que le groupe C occupe une place prédominante depuis longtemps, le contexte dans lequel sévit la maladie a évolué ces dernières années suite à l’augmentation du nombre de cas liés aux groupes Y et W-135. Au cours des 9 dernières années, le groupe B a provoqué 810 cas; le groupe C, 775; le groupe Y, 267; et le groupe W-135, 81. Depuis 2000, on constate une élévation de la fréquence des cas liés aux groupes Y et W-135, particulièrement en Ontario.

La souche A cause les grandes épidémies qui sévissent presque tous les ans en Afrique. Ces dernières années, des épidémies ont aussi sévi en Inde, au Pakistan, au Népal et en Chine. Au Canada et aux États-Unis, il n’y a eu aucune épidémie causée par le méningocoque de groupe A depuis plus de 50 ans.

Au cours des 10 à 12 dernières années, des éclosions locales de méningite faisant au moins deux cas dans une école ou un collège se sont produites au Canada et dans d’autres pays. La plupart du temps, des souches du groupe C étaient en cause.

De nos jours, au Canada, les vaccins antiméningococciques le plus couramment utilisés sont les vaccins polysaccharidiques conjugués, catégorie à laquelle appartiennent également les vaccins antipneumococciques et anti-Hib.

Un vaccin conjugué combinant les groupes A, C, Y et W-135 (MenactraMD) a été approuvé au Canada en mai 2006 en vue d’être utilisé chez les enfants âgés de 2 ans et plus, ainsi que chez les adolescents et les adultes. Les polysaccharides sont liés à une protéine (anatoxine diphtérique). Ce vaccin fournit une protection beaucoup plus large que les autres vaccins antiméningocciques. Compte tenu de l'élévation de la fréquence des maladies dues aux groupes Y et W-135 au Canada, aux États-Unis et dans d’autres parties du monde, la plus large couverture offerte par le vaccin conjugué anti-A, C, Y et W-135 en fait un produit plus avantageux que le vaccin polysaccharidique pur ou le vaccin conjugué anti-C.

Le vaccin conjugué combinant les groupes A, C, Y et W-135 est très sûr. Les réactions locales observées chez les enfants et les adolescents sont similaires à celles constatées avec le vaccin polysaccharidique A, C, Y et W-135 ou avec les anatoxines diphtérique et tétanique. La fièvre et les autres réactions systémiques sont bénignes et de brève durée. Le vaccin produit de très hautes concentrations en anticorps contre chacun des quatre polysaccharides. Les taux protecteurs d’anticorps persistent pendant au moins 4 ans. Ce vaccin est fourni gratuitement dans le cadre de la vaccination systématique des enfants à l'Î.P.É. et au Nouveau-Brunswick. Il est aussi administré systématiquement pour l’immunisation de toutes les recrues des Forces canadiennes. Dans d’autres provinces et/ou territoires, il doit être acheté par les parents.

Trois nouveaux vaccins conjugués dirigés contre les méningocoques du groupe C et contenant le polysaccharide purifié lié à une protéine ont été approuvés en vue d’être utilisés au Canada. Les noms de marque de ces vaccins conjugués sont :

  • Méningitec(mc)
  • Menjugate C(md)
  • Neis-Vac C(mc)

Les vaccins conjugués contre le groupe C sont très sûrs et stimulent la production de titres élevés d’anticorps protecteurs chez les bébés et les jeunes enfants. Des études réalisées au Canada auprès d’enfants ayant reçu une injection à 2, 4 et 6 mois révèlent que la douleur, la sensibilité, la rougeur et l’inflammation locales sont moins fréquentes après l’administration du vaccin conjugué méningococcique, groupe C qu’après l’administration du vaccin combiné antidiphtérique-antitétanique-anticoquelucheux (acellulaire) et antipolymyélitique (PENTACELMD). Le taux de fièvre, d’irritabilité, de pleurs et d’autres réactions générales n’a pas augmenté suite à l’ajout du vaccin conjugué méningococcique, groupe C. Plus de 15 millions de nourrissons et d’enfants plus âgés ont reçu le vaccin conjugué méningococcique, groupe C. Aucune réaction grave n’a été observée jusqu’ici.

Le vaccin conjugué antiméningocoque C ne protège que contre la méningite causée par la souche C du méningocoque. Il ne protège pas contre l’infection causée par d’autres groupes de méningocoques. En novembre 1999, l’Angleterre et le Pays de Galles ont mis en œuvre un vaste programme de vaccination au cours duquel le vaccin conjugué, groupe C, est administré à tous les enfants de moins de 18 ans et à tous les nourrissons de manière systématique dès l’âge de 2 mois. L'utilisation de ce vaccin a largement maîtrisé toutes les formes de la maladie provoquée par le méningocoque du groupe C. Des programmes similaires ont été instaurés dans d’autres pays européens. Le vaccin conjugué anti-méningocoque C est actuellement disponible dans toutes régions du Canada, sans frais pour les parents des enfants vaccinés.

En Alberta, le vaccin conjugué anti-C est administré à 2, 4, et 6 mois; en Colombie-Britannique, à 2 et 12 mois; et dans le reste du Canada, en une dose unique à 1 an. En outre, la plupart des provinces recommandent de procéder à la vaccination systématique des enfants âgés de 10 à 14 ans à l’aide d'une dose unique de vaccin conjugué contre le groupe C.

Des études de suivi effectuées en Angleterre ont montré qu’une dose unique du vaccin conjugué anti-C protégeait les enfants âgés de 2 ans et plus contre les maladies dues à ce groupe pendant 4 à 5 ans. En revanche, la durée de la protection semble beaucoup plus brève en cas de vaccination entre 2 et 23 mois. Il conviendrait peut-être d’administrer une dose de rappel aux enfants qui auraient été vaccinés avant leur deuxième anniversaire pour allonger la durée de la protection conférée. Il se peut qu'un rappel supplémentaire soit également nécessaire à l’âge de 10 - 14 ans.

Les anciens vaccins polysaccharidiques ne sont pas recommandés pour la vaccination systématique. En voici les raisons :

  • ils sont inefficaces chez les enfants de moins de deux ans. Ce groupe d’âge connaît la plus haute fréquence de maladie;
  • la protection conférée ne dure pas plus de 3 à 5 ans; de fréquentes injections de rappel sont nécessaires pour maintenir l’immunité.

Les vaccins polysaccharidiques administrés initialement sont efficaces chez les enfants plus âgés et les adultes. Ils sont fabriqués à l’aide de polysaccharides purifiés, extraits de méningocoques appartenant à divers groupes. Au Canada, il en existe deux formes :

  • Vaccins polysaccharidiques, groupes A, C, Y et W-135 combinés (MenomuneMC)
  • Vaccins polysaccharidiques, groupes A et C combinés (Mencevax ACMC)

Le vaccin polysaccharidique, groupes A, C, Y et W-135 (MenomuneMC) est administré à toutes les nouvelles recrues des Forces canadiennes et aux personnes qui se rendent dans des pays où des épidémies sévissent. Ce vaccin est aussi utilisé pour arrêter la propagation lorsqu’une flambée de cas de méningite survient dans une école, une université ou une collectivité. Au Canada, plus de 2,5 millions d’enfants et d’adolescents l’ont reçu.

Aucun vaccin n’est encore disponible contre les souches du groupe B. Cette situation représente une importante faille dans la protection contre les maladies méningococciques, étant donné que les souches du groupe B sont responsables de 30 à 60 % des cas signalés chaque année et qu’elles affectent particulièrement les enfants de moins de 2 ans. Des recherches poursuivies dans plusieurs pays, dont le Canada, visent actuellement à mettre au point un vaccin efficace contre le groupe B.

Nº de téléphone ou de télécopieur : (519) 746-8306
Ligne sans frais : 1 800-643-1303
Courriel : fund@meningitis.ca
Déni de responsabilité
Prendre connaissance du déni de responsabilité
Boîte postale 8015 R. - P.O. Parkdale
Waterloo (Ontario) N2L 6J8
Nº d’organisme de bienfaisance : 89751 8429 RR0001
Suivez-nous Suivez-nous